PROCLIMB : de l’idée au produit final !

Vous vous demandez comment vos vêtements sont pensés et conçus ? Le Mashercrew vous explique pas à pas comment se passe le développement d’un nouveau produit à travers sa collection technique PROCLIMB !

Par Manon

Quel est le problème à résoudre ?

C’est bien simple : il n’y a pas de produit s’il n’y a pas de problème à résoudre, de réponse à un besoin. Le besoin, il émerge du consommateur, c’est-à-dire le pratiquant de sports outdoors : vous qui nous lisez, nous qui écrivons (car nous sommes également consommateurs !). Et en termes de premières couches techniques, on se rend vite compte que le marché est inondé par les fibres synthétiques, avec certes des propriétés intéressantes pour la performance, mais très peu agréables au porté et surtout vraiment pas écolos. On s’est alors dit : « pourquoi ne pas concevoir des textiles techniques à la fois performants, confortables ET éco-conçus ? ». Un vêtement sans concession sur aucun des aspects, voilà un réel besoin !

masherbrum société grenoble start-up
Première étape : la réflexion – ©Masherbrum

Comment relever ce défi ?

La deuxième étape consiste ensuite à faire le point sur tout ce qui existe à l’heure actuelle sur le marché du textile, afin d’identifier les fibres qui pourraient allier performance et impact minimal sur l’environnement. Pour notre collection technique PROCLIMB, nos premières recherches nous ont amenés vers un mélange de laine mérinos, bien connue pour ses capacités de régulation thermique, et de fibres TENCEL™ Lyocell issues de pulpe de bois d’eucalyptus, produites entièrement de façon responsable.   

Création, modélisation et confection

Une fois notre premier choix de matière fait, vient l’étape de la modélisation. C’est à cette étape qu’on détermine notre cahier des charges avec les mesures et les fiches techniques de notre collection PROCLIMB, décrivant un maximum de détails sur les coupes : les coutures, l’encolure, les emmanchures… On définit les mesures de chaque modèle, en collaboration avec un bureau de modélisme, afin de l’envoyer à des confectionneurs pour la création des prototypes. Nos premiers prototypes en mérinos et TENCEL™ Lyocell sont montés en Suède par une entreprise de confection spécialisée dans la laine. Grâce à cette première série, nous ajustons nos fiches de mesure, car les mesures théoriques évoluent en fonction de la matière choisie et du tricotage effectué. Une deuxième série de prototypes, avec des coupes améliorées, est réalisée et cette fois-ci nous pouvons tester la matière : c’est l’étape fun où on part sur le terrain !

vêtement laine mérinos tencel lyocell
Nos premiers prototypes en laine mérinos / TENCEL™ Lyocell – ©Masherbrum

Après de nombreuses heures à crapahuter dans la nature, nous nous rendons compte que le mélange que nous avions identifié n’était pas des plus idéals. D’un côté la laine se révèle difficile à entretenir, avec une tendance à rétrécir et finissant souvent par gratter après quelques utilisations et lavages. D’un autre côté, il s’avère que les qualités de ces deux fibres sont très proches, notamment en terme de régulation thermique. On décide de repartir de zéro en effectuant de nouvelles recherches.

Retour au point de départ

« Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage » disait le poète Nicolas Boileau. Une maxime que nous prenons au pied de la lettre puisque nous repartons dans les recherches en décortiquant un certain nombre d’études et de travaux menés sur les fibres. Nous avons déjà été conquis par les caractéristiques des fibres TENCEL™ Lyocell de nos premiers prototypes, absorbant et dissipant l’humidité corporelle tout en limitant le développement des mauvaises odeurs. On tente ensuite l’ajout de fibres TENCEL™ Modal, issues de cellulose de bois de hêtre, dont la qualité première est d’apporter de la douceur au long terme, pour avoir un produit encore plus confortable que de la laine mérinos. Enfin, pour apporter un surcroît de résistance, de légèreté et de respirabilité, nous choisissons d’introduire une certaine proportion de polyester recyclé. En parallèle de ces recherches nous nous sommes intéressés à de multiples fibres végétales : lin, chanvre, bambou… Mais au final c’est ce mélange fibres cellulosiques / fibre synthétique recyclée qui a présenté les meilleures caractéristiques pour un usage en sports outdoor.

creation-produit-outdoor-marque-vetements
L’élaboration d’un dossier technique précis pour chaque modèle est une étape indispensable – ©Masherbrum

Les proportions de chaque fibre dans le tissu sont déterminées en fonction des caractéristiques que nous voulions mettre en avant (confort, élasticité, résistance, dissipation de l’humidité…). Il faut également fixer le grammage de notre tissu : plus le tissu est lourd, plus il est résistant et plus il tient chaud. Tout est une histoire de compromis en fonction des usages… Au fil des réflexions est né un deuxième mélange de fibres, que nous avions hâte de tester !

traversee aretes meije orientale doigt dieu
Les tests terrain, ici en alpinisme sur la Meije, ont été indispensables pour faire évoluer les tissus et les coupes – ©Masherbrum

Réalisation de la collection

Avant de pouvoir tester in situ ce nouveau mélange, il faut réaliser une nouvelle série de prototypes. Pour cela nous avons fait appel à une entreprise dans le nord du Portugal, une des rares capable de travailler les fibres en question.

usine textile fabrication t-shirt
Tricotage circulaire des rouleaux de tissu PROCLIMB

Ces prototypes permettent d’abord de réajuster les coupes et de redéfinir la « size chart » dans cette nouvelle matière. Ensuite nous refaisons des tests grandeur nature (trail, ski de rando et alpinisme) et en laboratoire pour évaluer notre produit. Cette fois-ci tous nos critères sont remplis : thermo-régulation, résistance, douceur, rapidité de séchage, légèreté, facilité d’entretien. On tient un produit prometteur !

Le tissu PROCLIMB lors d’un test de résistance à la traction, costaud la petite bête !

Plusieurs séries de prototypes sont a nouveau nécessaires afin de faire évoluer les coupes en accord avec le comportement de ce nouveau mélange. Créer le produit idéal en manches courtes, manches longues et débardeurs homme et femme n’est pas une mince affaire : les corrections sont très nombreuses !

prototype débardeur technique couture buste
Corrections sur un prototype de débardeur femme – ©Masherbrum

Au bout d’un moment, nous sommes convaincus que nous avons le produit apte à répondre à vos besoins de pratiquants de sports outdoor. On décide alors de lancer la production de notre collection technique PROCLIMB, actuellement en cours. Cette production sera contrôlée grâce à des échantillons, qui seront passés au peigne fin : coupe, teinture, bien-aller au porté, coutures, identification d’un quelconque défaut, bref une inspection minutieuse pour vous offrir le meilleur du meilleur !

Le cheminement pour aboutir à notre collection technique PROCLIMB

Maintenant vous savez comment se passe la conception d’un nouveau produit chez Masherbrum ! Vous pouvez d’ores et déjà retrouver notre nouvelle collection PROCLIMB en prévente à tarif préférentiel sur la plateforme KissKissBankBank jusqu’au 21 juin.

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.