[ux_banner height=”500px” bg=”10153″ bg_overlay=”rgba(0,0,0,.5)”]

[text_box position_x=”50″ position_y=”50″]

ECO-CONCEPTION

Eco-concevoir se fait à tous les niveaux de la vie d’un produit : découvrez notre démarche

[/text_box]

[/ux_banner]
[gap height=”50px”]

[gap height=”40px”]

[section label=”Text Block: Clear Communication” bg_color=”#273647″ dark=”true” padding=”80px”]

[row label=”Intro” h_align=”center”]

[col span__sm=”12″ span__md=”7″ align=”left”]

Masherbrum a, depuis sa création, à coeur développer des produits dédiés aux sports de montagne dont l’impact environnemental
soit maîtrisé.
Notre premier choix en réduction d’impact est de travailler exclusivement avec des matières alternatives offrant un haut niveau de technicité et de confort tout en étant moins polluantes dans leurs étapes d’extraction et de fabrication.

[/col]

[/row]
[row]

[col span=”3″ span__sm=”6″]

40milliards

de tonnes de CO2 par an sont émises dans le monde pour la production textile

[/col]
[col span=”3″ span__sm=”6″]

9kg

de vêtements sont achetés en
moyenne par an et par personne en France

[/col]
[col span=”3″ span__sm=”6″]

38%

de l’impact d’un vêtement est représenté par l’entretien domestique (lavage, séchage, repassage)

[/col]
[col span=”3″ span__sm=”6″]

0.5%

seulement des fibres textiles utilisées proviennent du recyclage pré- ou post-consommation.

[/col]

[/row]

[/section]
[gap height=”38px”]

L’éco-conception est une démarche qui prend en compte la préservation de l’environnement avant, pendant et après la fabrication d’un produit. Elle a pour objectif de réduire les impacts environnementaux de ce dernier tout au long de son cycle de vie.
Prenons pour exemple le cycle de vie d’un t-shirt :

[ux_banner bg=”20314″ bg_size=”original”]

[/ux_banner]
[gap height=”50px”]

[row]

[col span__sm=”12″]

[accordion title=”Une démarche d’éco-conception va considérer chacune de ses étapes et y déterminer des leviers de réductio d’impact :”]

[accordion-item title=”Extraction et transformation : deux étapes cruciales”]

Ces deux étapes permettent d’orienter les choix de matières premières en fonction de leurs origines : fossiles (dérivés pétro-chimiques tels que polyester, polyamide, élasthanne…), animales (laine, cuir…), ou végétales (bois, coton, lin…). Il s’agit de prendre en compte tous les intrants (énergie, eau, engrais, pesticides, solvants…) et tous les rejets (gazeux, liquides, solides…) nécessaires à son extraction, à son nettoyage, son transport et à sa transformation.
On obtient ainsi un premier bilan énergétique permettant d’éliminer les matières les plus polluantes. Par exemple chez Masherbrum nous avons décidé d’utiliser 100% de matières alternatives dans tous nos produits, c’est-à-dire soit issues du recyclage, soit issues de l’agriculture biologique, soit issues de processus de production en boucle fermée (telles que les fibres cellulosiques).

[/accordion-item]
[accordion-item title=”Filature et tricotage : viser la simplicité et la durabilité”]

○ Eviter les pays avec un mix énergétique trop polluants (ex : dont l’électricité est produite par des centrales à
charbon).
○ Centraliser les opérations de filature, tricotage, teinture et confection dans une même zone géographique
pour limiter les transports inter-usines.
○ Choisir des partenaires techniques répondant à des labels exigeants. Par exemple chez Masherbrum toutes
nos nouvelles matières Ultrasoft
et PROCLIMB sont certifiées Bluesign®.
○ Diminuer ou supprimer les opérations telles que traitements, enductions et teintures. Par exemple, les fibres cellulosiques TENCEL Lyocell ou TENCEL Modal que nous utilisons ne nécessitent pas de pré-traitement
comme le blanchiment et se teintent facilement sans traitements hydrophiles, à l’inverse du polyester.

[/accordion-item]
[accordion-item title=”Design et confection”]

○ En amont chez Masherbrum : limiter le nombre d’opérations réalisées sur le vêtement et le nombre d’accessoires. Des vêtements simples et durables.
○ Optimiser la découpe pour limiter les pertes de matière
○ Choix du partenaire technique (comme pour les étapes précédentes). Pour Masherbrum toutes les étapes de fabrication de nos nouvelles collections sont réalisées soit en Espagne, soit au Portugal chez des partenaires certifiés.

[/accordion-item]
[accordion-item title=”Entretien domestique : à vous de jouer !”]

○ Le lavage et le séchage d’un t-shirt ont un impact environnemental très important : 38% du bilan final du produit !
○ A chaque lavage, des micro-plastiques, des produits chimiques et de l’eau polluée sont relargués dans la nature.
○ Nous avons choisi d’utiliser en majorité des matières non-synthétiques, ne relargant pas de micro-plastiques.
○ Nous privilégions également des matières naturellement anti-bactériennes telles que les fibres cellulosiques TENCEL Lyocell et TENCEL Modal, qui limitent le développement des mauvaises odeurs et ainsi la nécessité de le laver à chaque utilisation.
○ L’utilisateur a également un rôle à jouer en évitant le lavage quotidien et en privilégiant le séchage à l’air libre.

[/accordion-item]
[accordion-item title=”Fin de vie du produit : consommer de manière consciente pour diminuer les déchets.”]

○ La fin de vie d’un produit se résume à 3 alternatives : l’incinération, l’enfouissement ou alors la seconde vie (revente, don, réparation, recyclage).
○ Les marques ont pour responsabilité de fabriquer des produits facilement réparables et de limiter le nombre de matières différentes utilisées.
○ Le client lui, a le pouvoir de consommer de manière consciente afin de diminuer les déchets et de Revaloriser les vêtements lorsqu’il souhaite s’en défaire.

[/accordion-item]

[/accordion]

[/col]

[/row]