Les massifs by Masherbrum | Episode 5 – La Vanoise

randonnée vanoise guide

Courchevel, Val Thorens, Tignes… derrière l’effervescence hivernale de stations à la renommée internationale,  se cache un massif plus sauvage, plus naturel, qui se dévoile à qui prend le temps de l’explorer. Alors comme on dit, tous les goûts sont dans la nature… et surtout en Vanoise !

Souvent, le premier contact avec la Vanoise se fait via l’une des immenses stations que le massif accueille. Que ça soit via celles des 3 Vallées, plus grand domaine skiable au monde, celles de Tignes, Les Arcs, Val d’Isère ou encore La Plagne, la Vanoise est souvent identifiée comme la terre du ski alpin version XXL.

Mais on aurait tort de résumer ce coin des Alpes à des stations géantes. Saviez-vous que le Parc National de la Vanoise, fusionné avec son voisin transalpin le Parco Nazionale Gran Paradiso, forme le plus grand parc national d’Europe ? Il est d’ailleurs le tout premier parc national a avoir été créé en France, dès 1963. Sa mission originelle : permettre la réintroduction du bouquetin, menacé d’extinction dans le massif à cause de la chasse. Mission réussie puisque le parc accueille aujourd’hui 2100 bouquetins, animal devenu emblème du massif, ainsi que 6000 chamois. En vous baladant en Vanoise vous aurez peut-être aussi la chance d’apercevoir l’un des 30 couples d’aigles royaux, présents depuis 40 ans dans le parc.

bouquetin vanoise
Le bouquetin, emblème de la Vanoise

La Vanoise, c’est aussi une terre de haute-montagne, sous la houlette de la célèbre Grande Casse (3855m), point culminant de la Savoie. Avec elle, plus de 100 sommets dépassent les 3000m, dont une grande partie héberge de volumineux glaciers.

grande casse vanoise ascension alpinisme
Au sommet de la Grande Casse, point culminant de la Vanoise – ©Boris Pivaudran

Trois activités originales à pratiquer en Vanoise 

Randonnée glaciaire

Avec 93km2 de glaciers, et ses grands sommets débonnaires, la Vanoise se positionne comme le terrain de jeu idéal pour la rando glaciaire. A mi-chemin entre la randonnée et l’alpinisme, cette activité permet de sortir des sentiers pour découvrir l’univers des glaciers, encordé et chaussé de crampons. Une approche toute en douceur pour qui souhaite faire ses premiers pas en haute-montagne, même si l’activité nécessite l’encadrement de personnes expérimentées. Pour en savoir plus, découvrez notre article sur comment débuter l’alpinisme. La Pointe de la Réchasse (3212m), la Pointe du Dard (3204m) ou le Dôme de Chasseforêt (3586m) font ainsi parti des sommets les plus fréquentés par les randonneurs glaciaires. Pour les plus endurants, la célèbre traversée des Dômes (du refuge de la Dent Parrachée au refuge du col de la Vanoise) permet de se rendre compte de l’immensité des glaciers de la Vanoise : il s’agit simplement de traverser la plus grande calotte glaciaire de France !

dome de la sache mont pourri ascension alpinisme
La Vanoise recèle de grandes étendues glaciaires comme ici au Dôme de la Sache (3588m) – ©Boris Pivaudran

Telemark

Qui n’a jamais contemplé, dans un mélange d’envie et d’admiration, les fentes avant d’un skieur de télémark ? Une chose est sûre, les quelques irréductibles télémarkeurs, en station ou en rando, ne passent jamais inaperçus. Depuis quelques années la discipline tente de se relancer avec une mise en avant de compétitions. Et Pralognan-la-Vanoise fait partie de ces stations ayant la volonté de dynamiser la discipline puisqu’elle a accueilli la coupe du monde en 2018, 2019 et 2020. Un évènement international qui grandit d’année en année, et redonne peu à peu de la notoriété à cette discipline. Alors détachez les talons, et découvrez de nouvelles sensations de glisse !

telemark ski pralognan vanoise
La fente du virage télémark

Photographie animalière

Sortons des activités sportives que nous vous présentons depuis le début de cette série des massifs by Masherbrum. Il est impossible de parler du parc national de la Vanoise sans reparler de cette large biodiversité qui fait sa réputation. Une biodiversité qui fait le bonheur des photographes de nature, à la recherche des meilleurs clichés de rapaces, de bêtes à cornes ou encore de fleurs rares. Ainsi plusieurs accompagnateurs de moyenne-montagne du massif vous proposent des randos d’observation et/ou de photographie de la faune et la flore. Et si vous préférez contempler les photos plutôt que les faire nous vous recommandons l’ouvrage « Là-Haut » de Thomas Delahaye. Ce passionné de nature et de montagne a parcouru la Vanoise dans son intégralité pour en capturer dans son appareil les plus belles espèce.

Trois randonnées incontournables en Vanoise (séléctionnées par nos amis de @randonneesenvanoise)

Le refuge du col de la Vanoise par le lac des Vaches

Vous avez peut-être déjà vu en photo ce lac emblématique du massif, traversé par un chemin de pierre au pied de la Grande Casse (3855m). Au départ de Pralognan, cette randonnée vous permettra de passer au plus près de la magnifique Aiguille de la Vanoise (2796m), et d’en faire le tour complet si vous choisissez l’option boucle. Bien que la montée soit assez raide depuis le hameau des Fontanettes, les chalets de la Glières vous offrent rapidement une première halte. Arrivé au pied de l’Aiguille vous trouvez le fameux lac des vaches avec ses dalles de pierre à la surface pour le traverser. Il ne vous « restera » plus que 180d+ pour atteindre le but, le superbe refuge du col de la Vanoise, tout juste rénové. Un havre de paix qui vous permettra de reprendre des forces pour la redescente de l’autre coté de l’Aiguille de la Vanoise, via le lac des Assiettes.

Col de la Vanoise Refuge Savoie Randonnée Lac
Le col de la Vanoise et son refuge – © Randonnées en Vanoise

Glacier du Grand Méan à Bonneval-sur-Arc

Omniprésents dans le paysage de la Vanoise, beaucoup de glaciers peuvent être approchés par des randonnées. C’est le cas du glacier du Grand Méan, qui abrite un lac morainique alimenté par sa fonte. Au départ du parking de l’Ecot à Bonneval, prenez la direction du refuge des Evettes, puis traversez le Plan des Evettes pour suivre un sentier cairné. L’ascension se corse un peu dans les pentes du Mont Séti, mais quelques hectomètres plus loin le lac du Grand Méan apparaitra, surplombé par le glacier éponyme. Sa couleur laiteuse est typique des lacs glaciaires. Retour par le même chemin.

Le lac glaciaire du Grand Méan – © Randonnées en Vanoise

Col de la Chavière en partant du refuge de l’Orgère

Bienvenue dans les immensités de la Maurienne. Au départ du refuge de l’Orgère (1935m), cette rando vous amène à un point clef du GR55 reliant Tignes à Modane : le col de la Chavière (2796m). Au cours des 850d+ vous quitterez progressivement les alpages verdoyant pour entrer dans un monde minéral, sous la silhouette des Aiguilles de Peclet et de Polset. Au col, vos effort seront récompensés par une double vue vers le Mont Blanc au nord, et les Ecrins, au sud. Ne manquez pas le détour par le magnifique lac de la Partie (2460m).

 

Col de la Gravière Orgère Randonnée Vanoise
Au sommet du Col de la Gravière, avec vue sur le Mont Blanc – © Randonnées en Vanoise

La Vanoise by Masherbrum

Retrouvez le massif de la Vanoise dans notre collection Ultrasoft sur des t-shirts éco-conçus en coton bio certifié et fibre de bois de hêtre. Portez avec vous les sommets de votre cœur !