Trois itinéraires trail incontournables à La Réunion

la réunion trail rando itinéraires

Paysages, biodiversité, sport outdoor : c’est l’île de toutes les intensités. Notre ambassadeur Alexandre a parcouru les sentiers de la Réunion pendant dix jours de trail running. Il nous présente trois itinéraires incontournables !

Dès notre première escapade nous avons compris qu’il était impératif de tenir compte de l’insularité de la Réunion : indispensable en effet de partir très tôt le matin pour éviter d’être rattrapés par les nuages qui viennent rapidement couvrir l’horizon. Nous devons également anticiper des fréquentes variations d’humidité et de température, en raison de la topographie accidentée de l’île qui est connue pour ses nombreux micro-climats ! Pour cela, nous pouvons compter sur les t-shirts de la gamme PROCLIMB qui nous accompagnent pendant ces dix jours.

Le coup de cœur : le Grand Bénare (2898m) depuis Maido

Cette sortie permet sur toute sa durée de surplomber les cirques de Mafate et de Cilaos tout en gardant un œil sur le massif du Piton des Neiges.

Comme souvent, c’est au lever du soleil que l’on peut profiter pleinement du panachage de couleurs et du jeu des ombres sur le relief réunionnais. Dès le départ nous sommes interpellés par le superbe point de vue qu’offre Maido, à 2203 m, si bien qu’on oublierait presque que notre destination nous attend à quelques heures de là ! Après de trop courtes minutes à nous repaître de l’aurore, nous nous lançons sur les traces du Grand Bénare.

Le nom de ce sommet signifierait « où il fait très froid » en malgache. Et pour cause, puisqu’une ancienne glacière se trouve sur la boucle du retour.

Ce parcours est sans aucun doute une excellente préparation au trail : le terrain est caillouteux sans être désagréable et alterne les variations de pente, avec beaucoup de petits lacets qui permettent de travailler le rythme tout en frôlant des mollets les différents arbustes qui ponctuent le chemin. Prudence tout de même : le sentier du Grand Bord longe le sommet du rempart de Mafate, qui se dresse près de 1000 m au-dessus du cirque !

L’arrivée au Grand Bénare permet aussi de contempler l’océan, ce qui renforce le charme du lieu. Après quatre heures de sortie, il est désormais temps d’aller se baigner sur les plages de Saint-Paul, quelques kilomètres plus bas !

L’immanquable : le Piton de la Fournaise (2632 m)

L’un des volcans les plus actifs de la planète, le Piton de la Fournaise, est relativement jeune (4700 ans) et présente un profil atypique : son dôme est enchâssé dans une grande zone d’affaissement appelée « l’enclos ». En découle un paysage des plus surprenants : la végétation s’arrête brusquement sur la paroi de l’enclos pour laisser place à la lave, majoritairement du basalte à olivine, les petits cristaux verts venant agrémenter cette roche noire.

Encore une fois, c’est un réveil aux aurores qui nous permet d’apprécier le lever de soleil sur l’île de la Réunion, sans aucun nuage pour venir troubler notre plaisir. Nous avons même la surprise de croiser un jeune tangue – espèce endémique de l’île et proche du hérisson.

Après avoir traversé un petit désert volcanique pouvant évoquer certaines scènes de Mad Max, nous pénétrons l’enclos pour entamer l’ascension du Piton, tout d’abord sur une vaste étendue façonnée par les différentes coulées. Puis nous enchainons sur le dôme, qui est couvert de cônes de projections (ou pitons), de cendres et de lapillis.

Si la sortie peut sembler facile sur le papier, il n’en est rien dans les faits, le sol rendant la progression plus ardue que prévue. Nous sommes donc largement en retard sur le chrono que nous avions anticipé, mais c’est l’idéal pour travailler les mollets ! Nous avons choisi de terminer notre ascension sur le cratère sommital du Piton – le cratère Dolomieu – qui s’est formé en 1791 et qui fait environ 750m de large. De là, on peut suivre du regard les coulées qui ont rejoint l’Océan, à travers la végétation, formant ce qu’on appelle le « Grand brûlé ». On peut aussi voir que le sommet de l’île reste à atteindre, ce sera l’objet de notre prochaine sortie !

La raide : le Piton des Neiges (3 070 m)

Point culminant de l’île de la Réunion, le Piton des Neige est aussi beaucoup plus ancien que son voisin de la Fournaise, sa dernière éruption remontant à plus de 12000 ans. Il présente l’intérêt d’être situé au centre de l’île et recoupé par trois importantes dépressions : les cirques de Mafate (au nord-ouest), de Salazie (au nord-est) et Cilaos (au sud). Ces derniers proviennent de l’affaissement des chambres magmatiques de l’ancien cratère et de l’érosion qu’entraînent les fortes précipitations.

Nous avons décidé de débuter l’ascension depuis le magnifique village de Cilaos, ce qui nous implique une partie très raide, avec environ 1000 m de dénivelé en forêt pour attendre le plateau qui fait la jonction entre les cirques de Salazie et de Cilaos. Le refuge passé, la végétation se fait beaucoup moins dense mais garde cette luminosité propre aux îles volcaniques.

Après trois petites heures de montée, nous arrivons enfin au sommet de l’île et au-dessus des nuages qui viennent limiter notre vision du paysage. Cela ne nous empêchera pas d’y déguster un petit ananas Victoria tout en reproduisant le célèbre « voyageur contemplant une mer de nuage » de William Turner…le bâton de randonnée faisant office de canne !

Dans cet article :

  • S
  • M
  • L
  • XL
Effacer

En stock